Rambler's Top100 Francais / Russian / English
Le premier guide russe des universites de Suisse
 
 

Universites de Suisse (18 articles)

 
 
  1. «Je crois qu’il est important c`est d’ouvrir les portes des universités de Lausanne aux étudiants russes»
    Le Président du Conseil des Directeurs de la compagnie pharmaceutique «Ferring pharmaceuticals», Chevalier de la Légion d`Honneur de la République Française, de l`Ordre de l`Amitié (Russie), du Croix de l`Ordre Danneborg de Danemark, de l`Ordre de Mérite I Classe de le République Fédérale d`Allemagne, de l`Ordre Druk Gyalpo du Roi de Bhutan, de la Médaille du Chercheur Polaire d`honneur (Russie), docteur Honoris Causa de MGIMO, de l`Université de Lund (Suède), de l`Université Chrisitian Albrecht de Kiel (Allemagne), Professeur de l`Université de Dundee (Ecosse), membre du Conseil des Sponsors de MGIMO, mécène et bienfaiteur – tout cela est le seul et même homme – Dr. Frederik Paulsen, le Consul honoraire de la Fédération de Russie dans le canton de Vaud, Lausanne.
    Alexei et Valéry Altoukhov, vendredi 6 février 2009, Lausanne, par téléphone
    Magazine Fortune-Bolshoy Business №03 (59), mars 2009, Rubrique « Suisse », pages 102-104

  2. Universités du Canton de Vaud
    Les jeunes de Russie préfèrent pour leurs études supérieures à l'étranger les pays anglophones: Grande-Bretagne, les Etats-Unis, même les éloignées comme Australie et Nouvelle-Zélande. Pourquoi? Et on y répond de facon différente: leurs diplômes ont une haute cote au monde, les études sont en anglais, etc. Quand la raison essentielle est une active promotion des études dans les pays précités. On sait beaucoup moins sur les universités en Europe. Par ex., concernant la Suisse on sait le suivant: ici se trouvent les écoles privées excellentes (et très chères) et les meilleures au monde celles de business hotêlier. Et presque rien sur les études universitaires de la Répblique alpine.
    Olga Barash
    "Études et carrière" ?07 (143), juillet 2008, p.p. 24-27

  3. Diplôme de départ. Le savoir à l’étranger pour les étudiants de Russie
    Statistique: annuellement 15 pour-cent de jeunes diplômés des unis de Russie partent pour la formation continue à l’étranger. Il s’agit en général des programmeurs, bio-ingénieurs, chimistes, physiciens. Quelle est la science que «cherchent» les jeunes diplômés?
    Maria Agranovich
    "Rossiyskaya gazeta" (édition fédérale) №63 (4620) du 25 mars 2008, page 14

  4. De la formation à la recherche, de la recherche à start-up
    ???????????? ????????? ??????? ??? ??????? ? ???? ????? ??????????????? ????????: ???????????, ????????????? ? ????????? ??????????
    Valéry Altoukhov
    Magazine Fortune-Bolshoy Business №12, décembre 2007, Rubrique « Suisse », pages 156-157

  5. Il n'y pas de limite pour nous, rien ne nous empechera!
    Discours d’Alexei Altoukhov et Nicolai Chapochnikov, ingénieur physicien (ing. phys. dipl. EPF), lors de la cérémonie de remise des diplômes, Section de Physique EPFL, samedi 31 mars 2007, Lausanne: "C'était une bataille sans merci : contre le sommeil, la faim, les assistants, les séries, les nuits, et aussi les sécuritas qui nous empêchaient de travailler à la bibliothèque, les professeurs."
    Text audio-enregistré
    Swiss Vision, 31 mars 2007

  6. «Je n'ai pas le temps à dormir»
    Alexei Altoukhov a 21 ans. Cette année il aura son Master de physique à l'Ecole supérieure technique réputée de la Suisse - l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). Alexei a réussi le cursus de management, a étudié quelques matières pratiques, a dressé avec succès le binôme de business projets, et a pris part au programme des vols paraboliques.
    Elena Koptelova
    Magazine "Etudes à l etranger", numéro thématique 1, 2006 "Préparatifs et admission à l‘Ecole supérieure à l etranger"

  7. Les universités suisses invitent
    Les universités de Suisse ouvrent leurs portes aux Russes dans trois domaines étroitement liés: l'éducation, la recherche, l'innovation.
    BOSS: BUSINESS, ORGANIZATION, STRATEGY, SYSTEMS, №2 février 2006

  8. Les universités suisses ouvrent leurs portes
    BANKOVSKY TEKHNOLOGUII , №1 janvier 2006

  9. "L’ETH pourra contribuer au développement des relations russo-suisses"
    Interview de Prof. Dr. Konrad Osterwalder, Recteur de l’ETH Zürich et Président de l’UNITECH International
    «Les relations russo-suisses existent dans un état embryonnaire. Il serait intéressant de les développer autant dans le domaine de la formation que dans celui de la recherche et de la technologie. Le potentiel d’un tel developpement est enorme et je souhaite que l’ETH Zurich puisse y contribuer.»
    Valéry Altoukhov / "Swiss Vision", 2005

  10. "Le but stratégique est la coopération scientifique avec la Russie"
    M. Claudio Fischer, Chef de l’Unité Coopération bilatérale de recherche du Secrétariat d’Etat à l’éducation et à la recherche, Confédération suisse, donne un signal de départ pour développer ensemble avec les amis russes
    «Physique, chimie, pharmaceutique, matériaux, énergétique, IT, énergie hydrogénique, c’est des domaines où nous savons qu’il y a un potentiel très grand en Russie. Ces domaines sont extrêmement intéressants pour nous. Nous avons un grand know-how, nous pourrions donc coopérer ensemble et avoir des valeurs ajoutées pour les deux côtés.»
    Valéry Altoukhov / "Swiss Vision", 2005

  11. "EPFL - l'ecole scientifique et l'incubateur des entrepreneurs"
    Interview de M. Patrick Aebischer, President de l'EPFL
    "Swiss Vision", #1, janvier 2002, page 22

  12. EPFL en bref
    Depuis bientot 150 ans, des milliers d'ingenieurs, architectes et chercheurs de l'Ecole Polytechnique Federale de Lausanne (EPFL), ont apporte leurs competences au developpement technologique en Suisse et a l'etranger.
    "Swiss Vision", #1, janvier 2002, page 23

  13. Jean-Claude BADOUX: "Nous formons les ingenieurs du futur …"
    L'epoque de hi-tech - est l'epoque de hautes technologies dans un elan d'evolution rapide. La formation des "pilotes" de nouvelles technologies sera autre qu'hier. Laquelle? On parle avec Professeur Jean-Claude Badoux qui plusieures annees presidait l'Ecole Polytechnique Federale de Lausanne (EPFL), actuellement est le President de Swiss Network for Innovation (SNI-RSI).
    Mme Oksana Baulina
    "Etudes sans frontieres. StudyIN ", # 4/2001 - # 1/2002, decembre-janvier 2001/2002, page 12

  14. Sur les pas de Einstein
    La premiere Universite de Suisse fut fondee par le Pape Pie II le 4 avril 1460 a Basel. Calvin fonda l'Universite de Geneve au XVI siecle, puis apparaissent les Universites a Lucerne, Berne, Zurich. Actuellement en Suisse fonctionnent 12 Universites Federales. Dans la majorite le payement percu des etrangers pour les etudes ne surpasse pas 500 CHF ($ 200 appr.) par semestre.
    M. Andrei Buhovtsev
    "Study abroad", # 3, mars 2000, pages 38-41

  15. Article important de l'exportation de Suisse
    La Suisse est plus connue par ses banques que par ses ecoles et universites. Pourtant, elles sont dignes d'une attention particuliere. A noter, les ecoles- internats privees pour les enfants, les meilleures ecoles de management d'hotellerie et les universites. Les dernieres donnerent au monde quelques dizaines de Laureats du prix Nobel.
    M. Andrei Boukhovtsev
    "Study abroad", #12-1, decembre-janvier 1999/2000, pages 44-52

  16. Suivant le cours de Lenine
    L'education en Suisse passe pour le plus couteux. Probablement pour les etudes des enfants des "nouveaux Russes". Les ecoles sont vraiment cheres. Les etudes superieures par contre sont bon marche. Un semestre a l'universite suisse coute $ 320.
    Mme Olga Kazanskaya
    "Carriere", # 4, avril 2000, pages 79-82

  17. Diplome de qualite suisse
    De ce petit pays situe au coeur d'Europe on parle au superlatif: les montres les plus exactes, les banques les plus sures, les meilleurs fromage et chocolat. L'origine suisse assure la qualite superieure de sa production. Certains de nos compatriotes ont eu la chance d'apprecier ses cliniques et stations de skis. Mais peu savent qu'on peut y obtenir la formation excellente au prix relativement pas cher.
    Mme Ekaterina Malahova
    "Mir Bee Line", # 2 (21) 2000, pages 82-85

  18. "Je veux etudier …en Suisse"
    Les universites de Suisse et les conditions d'admission pour les etrangers.
    Mme Natalia Nazarova
    "ONA", # 3, mars 2000, pages 108-111


© uni-CH.RU, rédaction 1999-2009


© uni-CH.RU 1999-2009 | info@uni-ch.ru | 24.02.2009

  ???????@Mail.ru   Rambler's Top100